Expatriés: votre accent vous rend-il moins crédible?

Selon les recherches effectuées par Boaz Keysar, professeur de psychologie à l’Université de Chicago et par le chercheur  Shiri Lev-Ari de la même université la réponse est affirmative aux Etats-Unis. C’est ce qui ressort de l’article qu’ils viennent de publier dans le denier numéro du Journal of Experimental Social Psychology [1]intitulé « Why Don’t We Believe Non-Native Speakers? The influence of Accent on Credibility »

Pour découvrir cette conséquence insidieuse de l’accent, ils ont fait lire le même texte par des locuteurs de langue maternelle anglaise et par des locuteurs dont l’anglais n’est pas la langue maternelle. Une des phrases utilisée était : »A giraffe can go without water longer than a camel can ».Bien que les américains évaluant la crédibilité des locuteurs aient été prévenus que l’information contenue dans la phrase ne reflétait par les connaissances personnelles des locuteurs, l’expérience a démontré que les américains évaluant la crédibilité des locuteurs ont estimé que plus l’accent était fort, moins le locuteur était crédible. Selon le professeur Keysar, plus l’accent est prononcé moins l’auditeur comprend et plus il a tendance à attribuer la difficulté de compréhension à un manque de crédibilité du locuteur.

Ne faut-il pas tirer des leçons de ces recherches pour la composition des jurys, au pénal comme au civil, en fonction de la sévérité de l’accent des témoins? L’appréciation de telles recherches ne devrait-elle pas faire partie de la formation des juges?

Il serait intéressant de savoir si les résultats obtenus par MM. Keysar et  Lev-Ari avec des évaluateurs américains seraient les mêmes si l’expérience était menée d’abord entre américains parlant avec un fort accent régional-un locuteur avec un fort accent du Tennessee ou de l’Alabama est-il perçu comme moins crédible par un auditeur du Maine et vice versa- et ensuite avec des personnes de langue française devant évaluer la crédibilité de locuteurs dont le français n’est pas la langue maternelle[2]. Selon les résultats, on peut envisager un vaste chantier de réflexion sur la façon dont les  sociétés perçoivent et traitent les immigrants.


[1] Journal of Experimental Social Psychology,2010;DOI:10.1016/j.esp.2010.05.025

[2] Le lecteur pourra également consulter les travaux des professeurs Rafiq Ibrahim, Mark Leikin et Zohar Eviatar de l’Université de Haïfa Ibrahim, R., Eviatar, E., & Leikin, M. (2008). » Speaking Hebrew with an accent: Empathic capacity or other non-personal factors. » International Journal of Bilingualism, 12(3), 195-207 et Leikin, M., Ibrahim, R., Eviatar, Z., & Sapir, S. (2009). « Listening with an accent: Speech perception in a second language by late bilinguals ». Journal of Psycholinguistic Research, 38, 447-457.

Publicités

La fête Roch Hachana:la tête de l’année

Si vous voulez comprendre les aspects à la fois festifs et rigoureux de cette grande fête juive , écoutez l’explication qu’en fait le grand Rabbin Haïm Korsia, aumônier général israélite de l’armée française , sur Canal Académie.Comme lui,souhaitons Shana Tovah à tous nos amis juifs.

Jeu mathématique #2

Un cas de jurisprudence en Californie il y a quelques années soulève un problème mathématique intéressant Voulant attirer dans ses rêts les gros joueurs, un casino avait recruté un joueur professionnel aux conditions suivantes: vous disposez de jetons d’une valeur de $ 5 millions pour “flamber” dans notre casino. Tout ce que vous gagnez au delà de 5 millions vous est acquis et si vous perdez les 5 millions vous ne nous devez rien. Il joua et perdit tout. Comme de bien entendu, le fisc s’en est mêlé arguant qu’il devait l’impôt sur un revenu de $ 5 millions. En première instance, le tribunal s’est rangé à l’avis du fisc mais en appel, la cour a cassé, raisonnant que les $ 5 millions ne constituaient pas  réellement un revenu entre les mains du joueur e t  et celui-ci   ne devait donc pas d’impôt sur le revenu sur ces $ 5 millions.

D’un point de vue strictement mathématique, faisant l’hypothèse que le joueur jouait au casino la stratégie lui donnant les meilleures chances contre le casino ( le “pass-line bet” au jeu de “craps”,en arrondissant, donne 50,3% pour le casino  et 49,7% pour le joueur et paye $1 pour chaque $1 joué si le joueur gagne) la décision de la cour d’appel était-elle justifiée? En d’autres termes, dans l’hypothèse précitée, la mise à disposition de $5 millions avait-elle néanmoins une valeur?

Supposons maintenant qu’un joueur décavé en est à son dernier billet de $100 et qu’il lui faut $200  pour pouvoir rentrer chez lui, somme qu’il ne veut pas, pour des raisons évidentes, demander à sa chère et tendre. Prenant pour acquis qu’il va jouer la stratégie du pass line bet avec à chaque fois 49,7% de chances de gagner et l’espérance de toucher une somme égale à sa mise s’il gagne, quelle est sa stratégie optimale s’il veut gagner juste assez pour rentrer chez lui: jouer $5 chaque fois,$20 chaque fois ? De la réponse, mathématiquement justifiée, quelles conclusions peut-on  tirer sur les stratégies optimales à adopter  pour maximiser ses chances de gagner   dans un jeu à somme zéro où l’on est soit le joueur le plus fort soit le joueur le plus faible?

In vino sanitas :le paradoxe français

Le Français boit du vin et mange des aliments riches ,foie gras, ris de veau ,rognons etc., et cependant  souffre moins de maladies cardiaques que ceux qui ne boivent pas du tout :c’est ce que les médecins appellent le paradoxe français. La consommation de vin rouge par les Français en est l’explication. Depuis plusieurs années, il est reconnu que la molécule responsable du paradoxe français est le resvératrol .Cette molécule ,naturellement présente dans le vin, a des vertus anti-oxydantes bien établies[1]. Elle a été identifiée dès 1940  par le professeur  Takoaka dans l’hellébore blanche, comme quoi La Fontaine avait eu la bonne intuition !

Les chercheurs de l’Université du Pays Basque viennent d’allonger la liste des bienfaits du resvératrol en démontrant son action positive pour la réduction des accumulations de graisses dans le foie pour des raisons autres que l’alcoolisme[2].On savait déjà que la consommation de vin rouge réduit le risque de cancer du poumon[3],protège la prostate ( ceux qui boivent  4 à 7 verres de vin rouge par semaine ont la moitié moins de chance d’avoir un cancer de la prostate que ceux qui ne boivent pas du tout)[4],et, du moins pour les hommes (en remerciement à Noé pour avoir « planté les vignes »[5] ?) peut allonger l’espérance de vie de 5 ans ( un demi verre par jour par rapport à un régime sans alcool)[6] et que selon une étude de chercheurs de la Yale School of Public Health les patients buveurs de vin souffrant de lymphome de type non- Hodgkin  ont un bien meilleur taux de survie après 5 ans que ceux qui ne boivent pas  et que ceux qui ont bu du vin pendant au moins 25 ans avant le diagnostic ont un risque de rechute ,de décès ou de cancer secondaire réduit  de 25 et 35 %  et  réduit de 60% s’il s’agit de lymphome de cellules B[7].Une étude récente de la Faculté de Médecine de l’Université Cornell  démontre que cette magnifique molécule réduit considérablement la formation de ces plaques accusées de causer la maladie d’Alzheimer dans les cervaux des animaux testés[8].On peut supposer que c’est par une chélation du cuivre que le resvératrol agit sur les plaques.Cette molécule ,dans sa forme acétylée,selon le professeur Greenberger ,patron du service de Radiation Oncology de la Faculté de Médecine de l’Université de Pittsburgh, pourrait aussi offrir  une protection contre l’exposition aux radiations[9].

Une étude publiée[10] dans le British Medical Journal ,se basant sur des analyses de comportements de consommateurs au Danemark, aux Etats-Unis et en France ,montre que les buveurs de vin ont une alimentation plus saine que les buveurs de bière :ils mangent plus de fruits, de légumes, d’olives ( très utile pour la confection des martinis dry sans doute ?) de viande blanche et utilisent moins de graisses dans la cuisson alors que les buveurs de bière achètent des plats préparés, des pommes chips[11], des cochonailles, des saucisses, du beurre ,de la margarine et des sodas !

Resveratrol  laudamus te !


[1] Certains pensent que l’action de la molécule provient de l’activation du gène Sirtuin 1: Lagouge M, Argmann C, Gerhart-Hines Z, et al (December 2006). « Resveratrol improves mitochondrial function and protects against metabolic disease by activating SIRT1 and PGC-1α« . Cell 127 (6): 1109–22.

[2] Basque Research (2009, May 13). Two Glasses Of Wine A Day Helps To Reduce Quantity Of Fat In Liver. ScienceDaily. Retrieved May 13, 2009, from http://www.sciencedaily.com­ /releases/2009/05/090512111157.htm.Les expériences de Melle Elizabeth Hijona Muruamendiaraz ont porté sur des souris souffrant d’estéatose hépatique non-alcoolique.Pour l’action bénéfique du vin rouge sur le foie cf. : University of California, San Diego Health Sciences (2008, May 22). Daily Glass Of Wine Could Improve Liver Health. ScienceDaily. Retrieved May 13, 2009, from http://www.sciencedaily.com­ /releases/2008/05/080520162239.htm

[3] American Association for Cancer Research (2008, October 7). Red Wine May Lower Lung Cancer Risk. ScienceDaily. Retrieved May 13, 2009, from http://www.sciencedaily.com­ /releases/2008/10/081007073922.htm

[4] Harvard Men’s Health Watch (2007, May 26). Red Wine Protects The Prostate, Research Suggests. ScienceDaily. Retrieved May 13, 2009, from http://www.sciencedaily.com/releases/2007/05/070525215203.htm ; University of Alabama at Birmingham (2007, September 1). Red Wine Compound Shown To Prevent Prostate Cancer. ScienceDaily. Retrieved May 13, 2009, from http://www.sciencedaily.com­ /releases/2007/08/070831131320.htm

[5] Gen.9:20

[6] BMJ-British Medical Journal (2009, April 30). Half A Glass Of Wine A Day May Boost Life Expectancy By Five Years. ScienceDaily. Retrieved May 13, 2009, from http://www.sciencedaily.com­ /releases/2009/04/090429205609.htm

[7] American Association for Cancer Research (2009, April 24). Drinking Wine May Increase Survival Among Non-Hodgkin’s Lymphoma Patients. ScienceDaily. Retrieved May 13, 2009, from http://www.sciencedaily.com­ /releases/2009/04/090421154322.htm

[8] Karuppagounder SS, Pinto JT, Xu H, Chen HL, Beal MF, Gibson GE (November 2008). « Dietary supplementation with resveratrol reduces plaque pathology in a transgenic model of Alzheimer’s disease ». Neurochem Int. 54: 111.

[9] University of Pittsburgh Schools of the Health Sciences (2008, September 24). Plant Antioxidant May Protect Against Radiation Exposure. ScienceDaily. Retrieved May 13, 2009, from http://www.sciencedaily.com­ /releases/2008/09/080923181110.htm

[10] BMJ-British Medical Journal (2006, January 20). Wine Drinkers Have Healthier Diets Than Beer Drinkers. ScienceDaily. Retrieved May 13, 2009, from http://www.sciencedaily.com­ /releases/2006/01/060119232848.htm

[11] Le mot figure bien dans le Larousse !

Jeu mathématique #1

Sans utiliser de calculatrice ou d’ordinateur, trouvez lequel  des deux nombres est le plus grand :(a) racine carrée de 2 et racine cubique de 3 (b) racine cubique de 3 et racine cinquième de 5 et en prime, laquelle de ces 3 racines est la plus grande? Danielle, Paule,Elisabeth, Ariane, Yvon, Michel, Gérard, Bob ,Vincent,Bernard : qui d’entre vous m’enverra la solution le premier?

Un peu de logique?

Pour vous stimuler les méninges je vous propose un petit exercice:

Imaginez un voyageur qui débarque à la nuit tombante dans l’île aux Contraires. Cette île a la particularité d’être divisée en deux :d’un côté habitent les Vertueux ,de l’autre les Adrets ,vagues descendants du tristement célèbre baron des Adrets. .Les Adrets non seulement détroussent les voyageurs égarés dans leur partie de l île mais quand on leur pose une question, ils mentent toujours. Les Vertueux, par contre, disent toujours la vérité. Malheureusement pour notre voyageur ,rien dans leur apparence ne distingue les Adrets des Vertueux. Ayant pour objectif de se rendre chez les Vertueux,il arrive à un croisement au sortir du port ,il ne sait pas s’il lui faut aller à droite ou à gauche, sachant que s’il se trompe il risque d’être détroussé ou pire. Il hésite, perplexe et craintif, quand il voit un passant.

Ne pouvant déterminer si ce passant est un Adret ou un Vertueux, et donc si le passant lui dira ou non la vérité, quelle est la question que notre voyageur peut lui poser pour être sûr ,quelle que soit l’identité du passant ,que la réponse le mettra sur le chemin des Vertueux?

Envoyez-moi vos solutions en postant un commentaire et dans une semaine la réponse sera publiée.

Discrimination in the animal kingdom

Praying mantises are known to devour their mates after having enjoyed the poor males’ sexual prowess [1].This behavior is not unique in nature: female spiders are also known to feast on their sexual partners especially when the males are smaller than the female [2] and now scientists have discovered a similar behavior in female rattlesnakes [3] shortly after giving birth, apparently out of a need to replenish her energy and become reproductive again.

Are the males of the animal kingdom always the victims of their mates? Not quite, according to research published in the very learned American Naturalist [4],certain male fishes become cannibals when they suspect they have been cuckolded and the off springs are not really theirs.

Assuredly, no one could find parallels between the human and animal behaviors!


[1] cf. University of Chicago Press Journals. « Male Praying Mantids Prefer Not To Be Victims Of Sexual Cannibalism. » ScienceDaily 27 July 2006. 22 February 2009 <http://www.sciencedaily.com/releases/2006/07/060726183753.htm#&gt;.

[2] University of Chicago Press Journals. « Female Spiders Eat Small Males When They Mate. » ScienceDaily 11 September 2008. 22 February 2009 <http://www.sciencedaily.com/releases/2008/09/080910165846.htm&gt;.

[3] Plataforma SINC. « Cannibalism Among Rattlesnakes Helps Females To Recover After Birth. » ScienceDaily 22 February 2009. 22 February 2009 <http://www.sciencedaily.com/releases/2009/02/090219095533.htm&gt;.

[4] Suzanne M. Gray, Lawrence M. Dill, and Jeffrey S. McKinnon, « Cuckoldry incites cannibalism: male fish turn to cannibalism when perceived certainty of paternity decreases. » The American Naturalist: February 2007.