L’ homme et la mouche

Que l’homme prenne la mouche ne surprend personne. Que l’homme et la mouche partagent des comportements peut étonner. C’est pourtant le cas si l’on se fie aux travaux du professeur Zars[1] de l’Université du Missouri, spécialiste en neurobiologie. Le professeur Zars a étudié le comportement des mouches à fruit males, Drosophila melanogaster, et a découvert que les males privés de sexe noient leur dépit dans l’alcool : parallèle évident avec le comportement des hommes !


[1] G. Shohat-Ophir, K. R. Kaun, R. Azanchi, U. Heberlein. Sexual Deprivation Increases Ethanol Intake in Drosophila. Science, 2012; 335 (6074): 1351 DOI: 10.1126/science.1215932

Publicités

La santé :service public ?

L’ article de M. Ezra Klein « Why an MRI costs $1,080 in America and $280 in France ? » ( Washington Post 3 mars 2012 cliquez ici pour le lire) soulève des questions aussi fondamentales qu’intéressantes. Notant qu’en 2009, les dépenses de santé aux Etats-Unis se montaient à $ 7,960 par personne alors qu’en France elles n’étaient que de $ 3,978 par personne, au  Canada $4,808 et en Allemagne $4,218, il observe que si les dépense de santé américaines étaient au niveau des trois pays cités le déficit américain serait résorbé. Il attribue la différence aux prix pratiqués par les fournisseurs des services de santé qui cherchent à maximiser leur bénéfices.

Si l’analyse de M. Klein-et celles des économistes qu’il cite- est bonne, alors pourquoi ne devrait-on pas considérer que  la fourniture de services de santé est un service public qui devrait  rémunéré sur la base des coûts plu un profit garanti ? Vos commentaires seront les bienvenus.