La Sonnambula

Tonight’s opening performance of that tuneful Bellini 1831opera calls for many kudos and a few criticisms.

The voices:

Natalie Dessay as Amina-simply gorgeous in singing and acting .She rendered ever so beautifully the haunting qualities of the sleepwalking scenes ( one can only regret the niekulturnyii applause before she could finish one of her arias) .Her performance as Amina  was, if anything, better than in La Fille du regiment.

Juan Diego Flores as Elvino, was simply monumental. He does remind one of such great tenors as Beniamino Gigli and Nicolai Gedda.

Jennifer Black as Lisa was quite competent, and for a relative newcomer -a graduate of the Lindemann Young Artist Development Program-she deftly avoided the trap of wanting to impress the audience and, as a result, forcing her voice. Her performance was solid throughout .We can only look forward to hearing more of her as she develops.

Michele Pertusi, the Italian bass, as Count Rodolfo was excellent in the role, both in his singing and in his acting .Aficionados will recall him as Leporello, Raimondo or Count Almaviva for his Met debut in 1997.

The conducting:

Evelino Pido conducted with crispness and suppleness, melding the voices and the orchestra into a most pleasing whole. Don’t you cringe when a singer sings softly a beautiful aria and the conductor drowns it out by not controlling the volume of the orchestra? Here again, we could only regret the ill-timed applause that ,on two occasions, started before the orchestra had finished the last bars, an all too frequent phenomenon at the Met where the audience seems inordinately fond of interrupting the performance with applause. No wonder many music lovers prefer Carnegie Hall where such behavior is almost unheard of.

The staging

Set in modern day Switzerland with modern day costumes could take aback some. We did overhear some comments to that effect. I rather liked the effect of modern costumes: somehow it did seem to fit quite well with the Bellini score and the Romani libretto.

Yet, in spite of all the marvelous performances, I feel sad, disappointed and not a little miffed by the staging of last scene, the wedding scene. That scene follows on the heels of the last episode of sleepwalking done with a sparse set, few protagonists, superb lighting and extraordinary singing by Dessay and Flores. The wedding scene with singers now decked in costumes purporting to be traditional Swiss costumes after the entire opera was done in modern day clothing has a jarring effect that breaks the mood set by the rest of the opera and, especially, the preceding scene. To add insult to injury, the costumes do not even look Swiss: rather, they look like they are Macedonian or, perhaps out of Tintin’s The Scepter of Ottokar.

New York March 2,2009

L’imitation est la forme la plus sincère de la flatterie

Qui  mieux que Thierry le Luron pour illustrer cette maxime:

Son imitation de Dalida,cf.la rubrique musique pour Bambino par exemple,est remarquable.

Légion étrangère

For my friend Ullrich who,as a German believed in a certain idea of France and acted upon it by enlisting in the French Foreign Legion,I post this UTube clip ( just click on the arrow in the image) that will bring back memories for him.

La tierce majeure ou mineure (musicale) par Ionel Petroi

Nous sommes heureux de vous présenter Ionel Petroi compositeur-pianiste qui est l’un de nos correspondants pour la musique .Voici une introduction à la tierce qui servira de guide à celles et ceux qui iront à Stone,Avenue C et 2eme rue le 27 mars à 20h écouter Ionel jouant au piano une de ses compositions.

Presque toute la musique classique est basée sur la tierce qui est la base des accords majeurs ou mineurs.

Mais qu’est-ce que c’est cette fameuse tierce?
Par définition, la tierce est l’intervalle séparant deux sons (ou deux notes).

En musique nous avons deux sortes de tierces : majeure et mineure.

La tierce majeure est égale à deux tons.
L’exemple d’une tierce majeure est le début de la 5e symphonie de Bethoven : sol, sol, sol, est mib.
Les deux dernière notes, sol est mib font une tierce majeure.

La tierce mineure est égale à un ton et demi.
L’exemple de cette tierce mineur est le début du Requiem de Mozart : ré fa (entendre dans les basses).
Les deux notes ré est fa font une tierce mineure.

Au-delà de cette explication musicale, la tierce majeure ou la tierce mineure provoque en nous des sentiments très différents.
Ces tierces peuvent nous rendre gai ou triste.
Très souvent la tierce mineure nous rend plus tristes que la tierce majeure (Requiem de Mozart).
Cette tierce donc est bien une tierce relative !

En tant que compositeur, j’utilise les deux tierces (majeure et mineure) plutôt comme une
« expression harmonique ».
L’exemple de ces tierces se trouve dans mes pièces pour piano « To love and to be loved ».
Les pièces seront jouées par moi-même au piano le 27 mars 2009 à New York.

New York, le 26 février 2009
Ionel Petroi
Compositeur-Pianiste

Stipendier

Voir: Pierre F.de Ravel d’Esclapon

He Jiahong, Crimes et délits à la Bourse de Pékin, Editions l’Aube Noire, 2006

Critique d’un roman policier chinois docteur en droit et de ce fait apercu de la profession d’avocat en Chine par Thibault de Ravel d’Esclapon

Blog Cuisine by Marie-Eve

Recettes et idees dans une belle presentation: http://iamthereforeicook.blogspot.com/feeds/posts/default

Interesting recipes engagingly presented

Eradiquer et Eradicate

If you yearn to learn the difference between « eradiquer » and « eradicate » read Pierre F. de Ravel d’Esclapon

Pitié pour l’art ! Les déboires de Lady Frances Balfour

Pour une analyse des consequences juridiques d’un acte de vandalisme contre un des tableaux du Messe de Nantes lisez :Thibault de Ravel d’Esclapon

Mantegna vs Squarcione

Pour une description de l’exposition Mantegna et des demeles du peintre avec son maitre lisez:Thibault de Ravel d’Esclapon


Realiser et realize

Pierre F.de Ravel d’Esclapon


Diane Dufresne

Pour connaitre et apprecier le joual rien de tel que Diane Dufresne:

La Bolduc

La Bolduc est une des meilleurs exemples de chansons quebecquoises traditionnelles

Traditional Quebec songs

Les amateurs de musique pourront comparer le style de chanson d’Ouvrard dans Je ne suis pas bien portant avec celui de Marthe Fleurant chantant les chansons de la Bolduc

L’ecole est finie

Liszt:Grand Galop chromatique

One of the more show-off compositions of Liszt.Here are several versions,some by Cziffra at different times.

Une des pièces de Liszt permettant de montrer la virtuosité  de l’interprète même si la qualité musicale de la composition peut être débattue.A vous de juger entre les versions de Cziffra,celle de Bolet ou celle de Fiorentino vous preferez:

Casta Diva:Rosa Ponselle,Maria Callas,Monserrat Caballe,Joan Sutherland

Rosa Ponselle dominated the Met in the 20’s and early 30’s.Her rendition of Casta Diva is remarkable,along with those of Maria Callas Joan Sutherland and Montserrat Caballe:

Bell Song:Lily Pons et Natalie Dessay

Marvellous Lily,one of the very few coloratura assoluta.Cognoscenti should buy the Sony Classical 2-CD set : one gets goose bumps listening to her.

Superbe Lily dont la voix nous charme encore et toujours,les amateurs pourront se procurer le disque de Sony Classical.

Pour comparaison voici Natalie Dessay:

Je ne suis pas bien portant

Ouvrard a bien sûr immortalisé cette chanson de Vincent Scotto que nous retrouvons ici interprétée par Ouvrard

mais qui eût pensé que cette même chanson fusse interprétée en duo par Jacqueline Maillan et Marie Laforêt en 1973:voyez le résultat ici

Fréhel – Pépé le Moko etc

Frehel destin tragique :voici un extrait de Pepe le Moko avec Frehel qui se souvient:

Un succes de Frehel:

Mistingett et Piaf

Oui je l’ai dans la peau:

The great Mistinguett,who at the height of her fame was the most famous chanteuse in France.She was eclipsed by Edith Piaf whose early songs show her imitating Mistinguett’s singing style la goualante

Josephine Baker au Casino de Paris

Une bien belle balle de caoutchouc   a lovely « rubber ball »

Helwa ya baladi

Incomparable Dalida

Video nostalgique:Bambino

Voici une video de l’excellente Dalida dans la chanson Bambino

Blog Cuisine Languedoc

For all who share a passion,or more modestly,an interest in the cuisine of Languedoc,do read this blog: 

: http://www.saveurlanguedoc.com/index.html

Que toutes et tous qui aimez la cuisine du Languedoc se branchent sur le  le « blog » :

: http://www.saveurlanguedoc.com/index.html

Les faux amis de la gastronomie

Our English-speaking friends will find delectable David Gaillardon’s  chronicle in the Sunday Times.He explores with humor and erudition the faux-amis one might encounter in the kitchen or in the restaurant.

Signalons à l’attention de nos lecteurs l’excellente chronique de David Gaillardon dans le Sunday Times,parfois reprise dans Canal Académie,qui vous fera decouvrir le blancmangé de Guillaume le Conquérant et bien d’autres amis et faux amis culinaires: http://www.canalacademie.com/Les-faux-amis-de-la-gastronomie.html

Si vous voulez savoir si le gout du sucré est inné,lisez le compte-rendu d’un colloque tenu à Arbois tel qu’il apparait dans Canal Académie:

http://www.canalacademie.com/Plaisir-et-habitudes-alimentaires.html

Ce colloque a été organisé en juin 2007 à Arbois (Jura), dans le cadre des conférences du Pôle Innovation Alimentation Santé, une initiative de la Fondation de la Maison Louis Pasteur (fondation de l’Académie des sciences).

Pour la première fois de son histoire, une large partie de la population mondiale « ne court plus après les calories ». Ce changement fondamental a entraîné l’émergence de maladies dites de pléthores qui posent un véritable problème de santé publique.

Par ailleurs, les relations entre l’homme et l’alimentation ont fortement évolué. Lorsque nous nous nourrissons, nous ne faisons pas qu’absorber une quantité d’aliments. D’autres éléments entrent en jeu : le « comportement alimentaire » qui regroupe le moment qui précède le repas (sa préparation, les courses, la cuisine), les conditions de la prise du repas (ambiance, le nombre de personnes à table) et ce qui suit le repas (sensation de satiété, digestion). L’ensemble des évènements et l’émotion suscités autour des repas influencent le plaisir alimentaire et donc l’équilibre nutritionnel qui en découle.

Cerveau et Goût

par André Holley

André Holley, membre du Centre Européen des Sciences du Goût

Le goût correspond aux sensations produites par les sens gustatifs et olfactifs. Parmi les capteurs, on trouve en premier lieu les papilles, ainsi que des filets nerveux qui montent vers le cerveau.

L’odorat nous donne accès aux arômes. Ses molécules montent vers les cavités nasales et descendent dans les poumons.

L’ouïe aussi a son rôle à jouer ! Il nous permet d’apprécier le craquant, mais aussi la dureté d’un aliment (sensibilité musculaire).

N’oubliez pas le nerf trijumeau !

Le nerf tri jumeau est très important : il reconnaît les substances chimiques irritantes (moutarde, vinaigre, ammoniaque). Il permet de donner une valeur aux textures (croustillant, tendre). Il innerve aussi la douleur (il est responsable de vos rages de dents) !

L’homme possède 400 récepteurs toujours en activité (de l’ordre de 1000 pour les animaux).

Le goût : à quoi sert-il ?

Le goût est le gardien de l’entrée du tube digestif : en fonction des informations captées par les sens, l’individu choisit de poursuivre ou non la prise alimentaire.

Il a également une dimension affective : en agissant sous une forme de plaisir de déplaisir, il nous incite à manger.

Le sucre : un plaisir inné

Peu de gens résistent aux saveurs sucrées, et c’est normal ! Dès notre naissance des récepteurs chargés de capter tous les saveurs sucrées, sont en lien avec le cerveau et lui indique une information positive. À y regarder de plus près, les molécules ayant le goût sucré sont aussi celles qui sont riches en énergie. Ces récepteurs ont donc valeur de guide pour nous orienter vers un carburant essentiel à notre corps.

De même, nous avons une prédisposition innée à la valeur négative de l’amer.

Le cerveau conditionne les informations alimentaires de manière à faire le rapprochement entre deux événements : manger un aliment qui vous est agréable au goût mais qui vous rend malade à la digestion peut vous faire contracter une aversion à celui-ci !

Goût, plaisir et conséquences sur notre régime alimentaire

par Philippe Besnard

Philippe Besnard, titulaire de la chaire de Nutrition de l’ENSBANA

L’obésité est un problème mondial de santé public, touchant aussi bien les pays riches que les pays en voie de développement.

L’obésité correspond à un Indice de masse corporel (IMC). Celui-ci est calculé selon le ratio suivant :

Poids en kilos, divisé par la taille au carré = 65 kilos / 1.802

IMC :

– Inférieur à18 : maigreur

– De 18 à 25 : normal

– De 26 à 29 : surpoids

– Au-delà de 29 : obésité

Sur 270 millions d’Américains, plus de 100 millions sont obèses. Ils pourraient représenter 75% de la population à l’horizon 2030.

En France, 9% de la population est touchée. Les médécins s’inquiètent notamment de la monté de l’obésité infantile, passée de 5% en 95 à 16% en 2006 !

Transition nutritionnelle

Jusqu’au XXe siècle, les glucides (céréales, féculents, sucres lents) étaient très majoritaires, avant d’être consommés de manière plus modeste ensuite.

Si la consommation des protéines n’a pas beaucoup bougé, en revanche, les lipides montent en pic, conséquences des graisses cachées dans les produits carnés.

Si dans les années 1900, un homme consommait en moyenne 3500 calories par jour, aujourd’hui il n’en consomme plus que 2400. Mais nous sommes passés d’une alimentation riche en fibre et pauvre en graisse à l’exact inverse.

Accumulé à un manque d’exercice physique, vous obtenez un risque accru d’obésité avec toutes les conséquences médicales qui en résultent.

En France, l’alimentation destructurée correspond le plus souvent à une population défavorisée.

En France, avec 1 million de ménages vivent en-dessous du seuil de pauvreté (moins de 600 € par mois) et avec en moyenne entre 1 et 3 € par jour pour manger… le choix alimentaire est forcément restreint. Sont alors consommés en priorités des aliments riches sur un plan énergétique et peu chers, mais pauvres en apport nutritionnel.

L’obésité peut également avoir des origines génétiques, conséquence d’une mutation d’une protéine qui transporte une quantité de lipides importante.

Pyramide alimentaire

Pyramide alimentaire

Pour entretenir votre ligne et votre santé, il vous faudra :

– Manger plus !

* de produits laitiers

* de fruits et de légumes

* de céréales et de féculents : le pain n’est pas néfaste à la santé !

– Manger moins !

* de graisses saturées à éviter (ce qui ne veut pas dire qu’il faille proscrire toutes les graisses) : viennoiseries, pâtisseries, charcuterie, beurre, sauces et certains fromages

* de sodas

* d’alcool

Et marcher ! Vingt minutes de marche par jour suffisent pour entretenir votre organisme.

André Holley est Professeur émérite de l’Université Claude-Bernard, Lyon 1, membre du Centre Européen des Sciences du Goût (CESG) à Dijon, centre qu’il a dirigé de 2000 à 2002. Il a longtemps animé des recherches sur l’olfaction, avant de se tourner, plus récemment, vers le goût.

Philippe Besnard est Professeur des Universités titulaire de la chaire de Nutrition de l’ENSBANA, responsable du Laboratoire de Physiologie de la Nutrition. L’équipe de Philippe Besnard travaille sur la détection orale et l’absorption intestinale des lipides alimentaires.

En savoir plus sur :

– Le Centre Européen des Sciences du Goût

– L’ENSBANA, Ecole nationale supérieure de biologie appliquée à la nutrition et à l’alimentation

Welcome

Nous vivons dans un milieu où résister à la pression des anglicismes est une lutte constante.C’est pourquoi,dans ces pages,vous trouverez les observations de l’auteur sur le bon usage,les faux amis et l’histoire des mots et expressions de notre belle langue.
All who may be puzzled ,intrigued or fascinated by words , their origin,and their proper usage in French and English will find here food for thought.The good fight against the encroachment of English whenever a French word exists will be carried out by the author and his anonymously working cadre of observers.

Lancement

Voici pour lancer cette categorie