Charter Schools: solution gratuite pour l’éducation bilingue de nos enfants?

Nos compatriotes expatriés aux États-Unis voulant que leurs enfants apprennent la langue de leurs ancêtres n’avaient jusqu’à récemment que la solution de les inscrire dans les quelques écoles privées bilingues de la région newyorkaise ou de quelques autres grandes villes américaines. Solution fort coûteuse –frais de scolarité dépassant les $20.000 par an par enfant- donc au-delà des moyens de la grande majorité des expatriés. Résultat : perte de la langue et de la culture française pour les enfants d’expatriés ne venant pas des familles les plus aisées.

Depuis 1991,  de nombreux États américains, 80%, dont New York, Californie.., ont encouragé la création d’écoles publiques gratuites gérées par le secteur privé. Ces écoles sont légalement et financièrement indépendantes des systèmes scolaires publics des États. Pour créer une telle école, il faut obtenir une  charte des autorités étatiques compétentes, telles le Department of Education (DOE) et le Board of Regents à New York. L’obtention de cette charte est un long processus, un à deux ans, nécessitant la constitution d’un volumineux dossier reprenant les qualifications du directeur, du conseil d’administration, du corps enseignant, détaillant le programme académique etc. Comme une école ne peut fonctionner qu’en vertu des termes de la charte qu’elle aura pu obtenir, le corollaire est que le contenu académique de l’enseignement est validé et approuvé par autorités de tutelles et ne peut être modifié qu’avec leur accord.

Le financement de ces écoles provient de deux sources : la subvention par élève versée par l’État, correspondant à son coût évité et les dons du secteur privé. A  New York, par exemple, la subvention est environ $13 500 par élève par an. Cette subvention, comme il ressort de mon expérience de membre fondateur de la New York French American Charter School (NYFACS), est à peine suffisante pour ouvrir une école car le coût du loyer est très important dans le budget de fonctionnement de l’école.

L’exemple de la NYFACS est intéressant pour la réflexion. Elle a ouvert ses portes en septembre 2010 avec les classes de jardin d’enfants, 1ère et 2ème année. Chaque année une nouvelle classe sera ajoutée jusqu’à la 12ème année .Le but est de préparer les élèves au baccalauréat international ainsi qu’au  Regents High School Diploma, qui marque la fin des études secondaires à New York. Normalement, à New York, un élève fréquentant les écoles publiques ne peut être inscrit que dans une école sise dans sa circonscription scolaire ce qui, historiquement, poussait les parents à choisir d’habiter dans certains quartiers dans lesquels les écoles publiques étaient considérées comme meilleures. Tant qu’une « charter school » comme la NYFACS n’a pas rempli toutes ses classes, bien que située à Harlem, elle peut accueillir des élèves venant de n’importe où dans l’État de New York.

Le gouvernement français qui cherche des moyens d’assurer la gratuité de la scolarisation des Français expatriés ne devrait-il pas favoriser la création de telles écoles au travers des États-Unis plutôt que de payer des frais de scolarités de plus de $ 20 000 par an par élève aux écoles privées bilingues ? A titre d’exemple, et les modalités de l’aide sont à définir, une subvention égale à la prise en charge par le gouvernement des frais de scolarité de 10 élèves de seconde ou de terminale dans un établissement privé comme le Lycée français de New York assurerait à une école comme la NYFACS plus de la moitié de son loyer annuel ainsi permettant aujourd’hui à 150 élèves et demain à 500 d’avoir un enseignement bilingue gratuit dans un établissement ayant alors une assise financière solide. Ne serait-ce pas là un meilleur emploi des deniers publics pour réaliser l’objectif ô combien important de la gratuité de la scolarisation des Français ?

©2011 Pierre F.de Ravel d’Esclapon

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 27 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :