The 2% illusion

The political discourse is tilting towards « taxing the rich » to pay for the electoral promises.Today’s editorial in the Wall Street Journal elegantly demonstrates the fallacy of the « tax the rich » premise by showing that even if the so-called « rich » were taxed at the rate of 100%,effectively leaving them nothing,then the amount raised would still not be enough to pay for all the programs promised see: http://online.wsj.com/article/SB123561551065378405.html?mod=rss_opinion_main

La tierce majeure ou mineure (musicale) par Ionel Petroi

Nous sommes heureux de vous présenter Ionel Petroi compositeur-pianiste qui est l’un de nos correspondants pour la musique .Voici une introduction à la tierce qui servira de guide à celles et ceux qui iront à Stone,Avenue C et 2eme rue le 27 mars à 20h écouter Ionel jouant au piano une de ses compositions.

Presque toute la musique classique est basée sur la tierce qui est la base des accords majeurs ou mineurs.

Mais qu’est-ce que c’est cette fameuse tierce?
Par définition, la tierce est l’intervalle séparant deux sons (ou deux notes).

En musique nous avons deux sortes de tierces : majeure et mineure.

La tierce majeure est égale à deux tons.
L’exemple d’une tierce majeure est le début de la 5e symphonie de Bethoven : sol, sol, sol, est mib.
Les deux dernière notes, sol est mib font une tierce majeure.

La tierce mineure est égale à un ton et demi.
L’exemple de cette tierce mineur est le début du Requiem de Mozart : ré fa (entendre dans les basses).
Les deux notes ré est fa font une tierce mineure.

Au-delà de cette explication musicale, la tierce majeure ou la tierce mineure provoque en nous des sentiments très différents.
Ces tierces peuvent nous rendre gai ou triste.
Très souvent la tierce mineure nous rend plus tristes que la tierce majeure (Requiem de Mozart).
Cette tierce donc est bien une tierce relative !

En tant que compositeur, j’utilise les deux tierces (majeure et mineure) plutôt comme une
« expression harmonique ».
L’exemple de ces tierces se trouve dans mes pièces pour piano « To love and to be loved ».
Les pièces seront jouées par moi-même au piano le 27 mars 2009 à New York.

New York, le 26 février 2009
Ionel Petroi
Compositeur-Pianiste