Casta Diva:Rosa Ponselle,Maria Callas,Monserrat Caballe,Joan Sutherland

Rosa Ponselle dominated the Met in the 20’s and early 30’s.Her rendition of Casta Diva is remarkable,along with those of Maria Callas Joan Sutherland and Montserrat Caballe:

Bell Song:Lily Pons et Natalie Dessay

Marvellous Lily,one of the very few coloratura assoluta.Cognoscenti should buy the Sony Classical 2-CD set : one gets goose bumps listening to her.

Superbe Lily dont la voix nous charme encore et toujours,les amateurs pourront se procurer le disque de Sony Classical.

Pour comparaison voici Natalie Dessay:

Je ne suis pas bien portant

Ouvrard a bien sûr immortalisé cette chanson de Vincent Scotto que nous retrouvons ici interprétée par Ouvrard

mais qui eût pensé que cette même chanson fusse interprétée en duo par Jacqueline Maillan et Marie Laforêt en 1973:voyez le résultat ici

Fréhel – Pépé le Moko etc

Frehel destin tragique :voici un extrait de Pepe le Moko avec Frehel qui se souvient:

Un succes de Frehel:

Mecenat:fonds de dotation

Durant la nuit du 4 août 1789 furent abolis nombre de privilèges, durant la nuit du 4 août 2008 par la loi de modernisation de l’économie furent établis de nouveaux privilèges permettant aux institutions reconnues de se constituer un fonds de dotation par un mécanisme fiscalement intéressant pour le donateur .Il s’agissait de créer,sur le modèle anglo-saxon,les fonds destinés à permettre aux institutions de ne pas dépendre entièrement de la munificence de l’Etat.Une excellente analyse de ces nouvelles dispositions est faite par Thibault de Ravel d’Esclapon.

Endowment Funds à la française

After years of trying to come up with a way to finance charitable and educational institutions,the Sarkozy government ,as part of the law for the modernization of the economy,adopted on August 4,2008,has created a tax efficient mechanism to allow eligible institutions to constitute endowment funds in the American model.An interesting analysis of the new law can be found at Thibault de Ravel d’Esclapon .

Mistingett et Piaf

Oui je l’ai dans la peau:

The great Mistinguett,who at the height of her fame was the most famous chanteuse in France.She was eclipsed by Edith Piaf whose early songs show her imitating Mistinguett’s singing style la goualante

Josephine Baker au Casino de Paris

Une bien belle balle de caoutchouc   a lovely « rubber ball »