Réponse au jeu mathématique #1

Il s’agissait de déterminer, de tête de préference et en tous les cas sans calculatrice ou ordinateur ,quel est le plus grand des nombres entre:

Cas 1: Eqn001 et Eqn002,cas 2 :  Eqn019et  Eqn007,cas 3:, Eqn014,Eqn019et Eqn007

Aucun de mes amis sortis des grandes écoles scientifiques ne m’a envoyé l’élégante solution qui permet,au moins pour les cas 1 et 2 de trouver de tête la solution.Silence également de la part de mes lecteurs anonymes.

Voici donc la solution:les 3 racines peuvent s’écrire ,Eqn008,Eqn009et Eqn010 .Dans tous les cas,il suffit de trouver le plus grand commun diviseur  (pgcd) des exposants (rappelons nous les cours d’arithmétique de Math Elem! ).Ainsi,pour le cas 1,il suffit de monter à la puissance du pgcd (2,3)=6 soit,Eqn012 et Eqn011.Comme 9 est plus grand que 8 ,il s’en suit que  Eqn019> Eqn014.Pour le cas 2, Eqn015= Eqn016= 243 et Eqn017=Eqn018=125 donc  Eqn019>Eqn004.Voila!

P.S. Pour le cas 3,l’emploi d’une feuille de papier est permis!

Publicités

Comment acquitter la facture du percepteur en donnant un tableau ?

C’est le thème du dernier article de Thibault de Ravel d’Esclapon.Il y explique comment une disposition ajoutée au code des impôts il y a quarante ans permet aux propriétaires d’œuvres d’art  jugées historiquement  importantes de payer certains de  leurs  impôts en donnant ces œuvres au gouvernement.Il explique le mécanisme de la dation en paiement  et relate quelques uns des exemples les plus célèbres ,dont  Le déjeuner sur l’herbe ou le Portrait de Diderot de Fragonard .La dation en paiement ne s’applique pas à tous les impôts-ce serait trop beau-seulement à certains comme  l’ impôt sur la fortune.

La gastronomie et les orgues

Le Dr. Jean Vitaux qui nous régale avec sa chronique gastronomique sur Canal Académie (rappelons nous sa très drôle chronique Les ordres religieux et la gastronomie l’été dernier) fait revivre l’étrange théorie de Charles Riepp, facteur d’orgues ,organiste et amateur de bonne chère ,né en Allemagne au XVIIIème siècle et naturalisé français ,selon laquelle à chaque jeu d’orgue correspond un plat (la trompette correspond au rôti,la bombarde à la cuisse de sanglier..) et à chaque partie de l’orgue un article de cuisine ( pour lui les registres sont des hachoirs,le clavier est une assiette…!).Ecoutez la savoureuse chronique du Dr Vitaux: http://www.canalacademie.com/Orgue-et-gastronomie-L-art-d.html